dimanche 8 juillet 2012

Offensive du Batverse chez Urban comics, La revanche de Bane et Catwoman par Brubaker



Toujours dans le cadre de la sortie du Blockbuster The Dark Knight Rises de Christopher Nolan, Urban comics nous propose de revenir sur les origines de Bane, le méchant du film. Je ne connaissais pas bien ce personnage, enfin un peu mieux depuis que j'ai lu Knightfall, mais pas plus.Le volume propose deux récits de qualité je trouve très inégale. Le premier date de 1993,le second de 1998. Niveau graphisme on a le même auteur Graham Nolan, mais au même niveau. Le premier est vraiment un récit très intéressant, très sombre et dessiné dans un style assez réaliste, très en vogue à la fin des années 80 et au début des années 90. Le second est très moche, on est à la fin des 90's, c'est le début du photoshop à tout va et l'encrage est vraiment merdique. Les couleurs criardes. Pour tout dire cela m'a fait penser à la Saga du Clone de Spider-Man ou à certains épisodes de Cable ratés. Le récit est redondant puisqu'on retrouve ce qu'on vient de lire, il fallait combler, mais vu le retard des productions DC en France, nous n'allons pas nous plaindre non plus.

Bane est devenu orphelin après la torture et la mort de ses parents gauchistes dans les geôles d'une junte en Amérique Latine. On peut donc y voir le double de Batman, qui comme lui s'est forgé à travers les épreuves une volonté de fer. Pas vraiment le méchant qui me fascine, mais cela reste de bonne facture.

J'ai lu une critique sur comicsblog qui disait que ce volume était supérieur au décrié KnightFall, je suis en complet désaccord, j'ai pris beaucoup plus de plaisir à la lecture du second.
 


Le deuxième tome dont je parlerai aujourd'hui sort dans la collection DC signatures. Cette collection a pour but d'éditer les meilleurs runs de Dc par les meilleurs artistes ( Geoff Johns sur Green Lantern, Grant Morrisson sur Batman...). Nous avons ici double ration car nous avons un génie au scénario, Ed Brubaker et une merveille au dessin, en la personne de Darwyn Cooke.  Le premier est connu pour son ambiance polar urbain très sombre, hardboiled comme on dit, le second pour son trait très particulier qui rappelle une sorte l'âge d'or des comics mais sous ses aspects presques naifs, il y a une profonde modernité.  Ces strips, puisque c'est le mode de narration choisi, conviennent au mieux à l'ambiance nécessaire au récit présenté ici. Il date de 2002 et présente le retour de Catwoman après sa mort ( j'ai à ce propos adoré le dernier mini-épisode très ironique qui clôt l'album). Ambiance polar oblige on trouvera des privés et des putes (mais pas de Catwoman ultra-sexy, pour cela allez voir la collection DC Renaissance). Très bon volume qui prouve qu'on peut aimer Catwoman sans être fétichiste. Pour les fans de Batman, là encore un achat à faire, d'autant plus qu'il apparait sur de nombreuses pages.

6 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal la Catwoman. Mais je la préfère sexy ;-) Concernant la revanche de Bane, ayant lu que le deuxième récit était le démarrage d'un cycle ayant peu de chances d'être publié en France, je me suis abstenu... J'ai pris batman year one... Pas déçu.. Knightfall... on verra en fonction du film...

    RépondreSupprimer
  3. year one c'est top, je l'ai pas repris, j'avais l'édition delcourt ( oui avant panini, c'est delcourt qui avait certains de ces droits)

    RépondreSupprimer
  4. C'est pour cela que Delcourt avait publié The watchmen... Prends moi pour une bille aussi ;-)

    RépondreSupprimer
  5. je pensais à mes lecteurs dans leur ensemble, pas à toi en particulier ;)

    RépondreSupprimer
  6. ouais ouais ouais ouais... Cela se réglera sur un champ d'hexagone ;-)

    RépondreSupprimer