mardi 3 mars 2015

Le retour d'Ecryme, ou le steampunk oldschool



Le nombre de jeu devenus introuvables diminue chaque jour avec des nouvelles éditions pour chacun des univers. Des jeux j'ai dit, pas des suppléments, bande de collectionneurs compulsifs. Cette fois-ci c'est au tour d'Ecryme, l'univers développé par le grand Mathieu Gaborit d'avoir une V2 en cours. La page Facebook a été ouverte ces jours-ci de même que le blog pour vous tenir au courant.



L'univers est steampunk mais largement imaginaire, il prend cependant ses racines sur la vieille Europe. Et car je suis en train de lire Bohême, le hasard fait bien les choses, je peux vous  dire qu'on retrouve toute la poésie qui constitue l'œuvre de Gaborit matinée de sauce politique. Bourgeois et anarchistes, hussards et substances bizarres, complots politiques, l'univers ne manque pas d'atouts pour plaire. On voit poindre derrière les villes et les royaumes l'Autriche et la Russie. Une vision loin d'être classiquement londonienne.  Je ne vous invite qu'à vous plonger dedans.


L'édition originale des romans, dans une excellente collection qui m'a fait rêver plus d'une fois

La version originale du JDR, parue en 1994 avait été complétée par 1 écran, Les faucheurs de brise, et 2 suppléments, Eole et Itinérance, publiés dans les  petites maisons d'édition Tri Tel puis Délires. 


 Un jeu culte au sens propre, qui n'a pas eu un succès monstre mais un succès d'estime et critique, ce qui explique la possibilité d'une réédition, je parie, sous forme de financement participatif.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire