mercredi 5 mars 2014

Vae Victis, c'est un peu comme la France...



Je viens de recevoir gracieusement aujourd'hui le N°115 de Vae Victis, par le concepteur du jeu sur les Guerres de Bourgogne, P.Hardy,  en remerciement pour les playtest.

En fait ce mag c'est un peu comme la France, j'explique. Quand on y a accès, on critique tant qu'on peut, on dit que c'est un service trop cher pour ce qu'il apporte, qu'on trouve ailleurs des choses vraiment mieux.  Que c'est à la traîne question nouveautés, qu'il ménage chèvre et choux. On le voue aux gémonies et on jure grands dieux, qu'on nous y prendra plus et qu'il restera la prochaine fois que le rayon de la Maison de la Presse.




Mais quand on est loin, il nous manque, on en oublie le déchirement du plastique pour ouvrir les nouveaux jeux, l'odeur de l'encre si particulière au mag, les yeux bizarres du vendeur/euse se demandant qui peut bien se cacher derrière ce tranquille client visiblement attiré par la guerre, les grands hommes et l'histoire bataille; les rubriques que l'on aime et celles que l'on déteste (non je ne citerai pas l'épopée de la xième divison de SS brésilo-éthiopiens traversant courageusement le Surinam). M'enfin on a un magazine en kiosque, très propre et peu cher pour ce qu'on peux avoir ailleurs. Bref il faut savoir le quitter quelques temps pour avoir hâte de le retrouver et de s'y délecter.  De savourer à quel point on a la chance d'habiter un pays plus libre qu'on ne le croit...d'avoir un mag de meilleure qualité qu'on ne le croit. Un truc de français en somme, tellement habitué à son confort qu'il ne voit pas qu'il conserve malgré tout son déclinisme une des positions les plus confortables au monde.


Vive Vae Victis et Vive la France!


Et puis pour une fois que mon nom apparaît en bas de page, je ne vais pas bouder mon plaisir! 
Enfin si je ne vous ai pas convaincu, sachez que vous pourrez me revendre vos numéros avec jeux de l'année dès la fin juillet, j'aurai quelques trous dans ma collec. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire