samedi 9 juin 2012

J-7: Devil's Cauldron/ Where eagles dare, on s'entraîne encore


 

La convention de wargame de La Doua à Lyon aura lieu la semaine prochaine, ce sera la 18e rencontre organisée sur ce lieu et la 3e fois que j'y serai présent. Au programme, une 2e mondiale ( on s'est fait gratter de peu par des Suédois), nous allons jouer le début de la campagne du double monster game de MMP Devil's Cauldron/Where eagles dare, qui a pour thème l'opération Market Garden. Pour le coup faut maîtriser un peu les règles, ce que j'avais commencé à faire il y a quelques semaines. Domi, le gourou de notre future partie et du système en général, nous a demandé de jouer le premier tour de la campagne mais j'ai préféré ne pas suivre ses derniers conseils pour suivre plutôt ceux qu'il m'avait donné juste avant. Le premier scénario " a victory lost" est, à son avis, et je m'y range à présent, assez inintéressant, mieux vaut le scénario intermédiaire intitulé "Race to the Bridge". Je me suis donc lancé cet après-midi, il est intéressant car il intègre un certain nombre de règles spéciales qui étaient laissées de côté pour le premier.

Récit: Les frappes aériennes ont éliminé 6 Flak sur 9. Les parachutages se sont plutôt bien passés seule 1 pile a subit un pas de perte et aucun n'a pris plus de retard que ce qu'on a dans le setup du scénario.
Pour les Allemands, c'est moins bon, 1 frappe seulement qui ne fait rien, une qui n'aura pas lieu et une à 17H00.

La première activation permet d'activer la première brigade de paras anglais, il se déplacent en direction d'Arnhem, je ne me mets pas en colonne, je ne suis pas fan, mais cela va me jouer sans doutes des tours car nous n'avons que 4 tours à jouer.

La deuxième activation est pour l'ensemble de la division anglaise, je gagne 1 point de commandement, 3 de dispatch ( j'ai fait "0"!), les paras continuent d'avancer vers l'Est.

Les Allemands tirent leur premier marqueur et active la division Hohenstaufen, gagnent 4 points de commandement mais 0 de dispatch. Ils vont sur les zones d'atterissages et s'attaquent aux paras retardés par leur delay en 2e actions. Une "suppress"

Les Anglais peuvent ensuite activer leur formation de reconnaissance, qui vont vers l'Est là encore ( le but du scénar est d'aller à Arnhem...)

Enfin un direct Command allemand qui débouche sur des tirs sur les retardataires, entrainant des pertes de cohésion sur l'unité "Suppress".

La situation à la fin du tour 1


plus à l'Est, le dispositif allemand

Aucun commentaire:

Publier un commentaire