jeudi 2 août 2012

Dark Knight Rises : C'est l'inspecteur Harry VS les Maoistes



Tout a été dit sur ce film et sans doute bien mieux que je ne vais le faire mais quand même. C'est l'histoire de méchants communistes squatteurs ( les horribles henchmen de Bane ont des foulards rouges) qui se sont alliés à un nihiliste, qui s'est lui même allié à une écologiste radicale. Tous ont pour but de faire sauter la planète, pardon, Gotham City, enfin New York. Heureusement le fasciste Batman grâce  aux flics Sarkozystes et à une sociale-démocrate masquée vont déjouer le complot. Les rouges vont encore perdre,  bien fait.

Je n'ai pas vu passer les 2 heures et des brouettes. Plus de suspens que dans le "Amazing Spider-Man" dont  je connaissais l'histoire, des rebondissements bienvenus. Autant de baston que dans Avengers mais le ridicule et l'ennui en moins. Je rentre ravi, pourtant j'avais un peu peur, comme lors de la sortie de "La Menace Fantome", peur d'être très déçu après tant d'attente ( sur ce dernier film, y a  pas photo). J'ai lu ici et là que la première heure était longue, je l'ai trouvé très bien cette première heure, moins de baston n'est pas ennemi de qualité. La plupart de mes amis sont restés fan du 2e volet de Nolan, je l'ai revu dimanche et je me suis bien ennuyé par moment, pas là. Enfin j'ai adoré le sidekick caché mais je spoile pas, c'est pas bien.

Pour être négatif c'est fourre-tout et déjà vu,  c'est James Bond, featuring Speed, Transformer et 24H chrono réunis, sans oublier le Docteur Jivago et New York 1997. Mais c'est un beau spectacle, et une belle interprétation du mythe qui se démarque du comic tout en respectant la substance, ce que je demande à un film de Super-Héros. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire