mercredi 25 février 2015

Fire in the lake, j'ai pas gagné, mais les communistes non plus



A la Geekitude des choses, on fait bien les choses. Cela faisait plusieurs jours que nous avions prévu une partie hier soir de ce jeu de la série COIN de GMT, sans savoir que le matin même, il gagnerait le titre de meilleur wargame 2014 sur BGG.  La série COIN est une série consacrée à la guerre contre-insurrectionnelle, les précédents opus sont sur l’Afghanistan, la Colombie, Cuba. Ici c'est la guerre du Vietnam qui est simulée. Le jeu est piloté par des cartes, mais pas à la façon d'un card-driven où chacun possède une main. Ici une carte est révélé pour tous les joueurs et un ordre indique quelles sont les factions qui pourront agir. On sait aussi quelle carte sera jouée ensuite ce qui pose des dilemmes stratégiques réguliers.


 Arrivé à 20H15, on fait le setup assez rapidement, en discutant de la géographie du pays, qu'aucun de nous ne maîtrise, mais entre prononciations hasardeuses et recherche de noms exotiques sur la carte, on s'en tire finalement assez bien.   



Une fois tout cubes placés ( ce qui fait plaisir à l'un d'en nous, fan de cube en bois) pour le scénario court,  celui de 1965, le maître de maison se lance dans les explications. On en a pour une bonne heure. Faut dire le monsieur, il  est pédagogue, il sait y faire pour expliquer les pions, la map, les objectifs des factions et les différentes opérations et actions que l'on peut mener.  Pour faire simple, les rouges sont les Rouges ( tendance armée communiste Nord-Vietnam), les bleus, c'est les Viet' ( guerrilla Viêt Công). Les jaunes, c'est la glorieuse armée du Sud Vietnam ( avec la police orange), et les cubes vert olive, ben c'est les GENTILS, et qui sait qui va se coller cette faction qui aime à casser du communiste en soirée, c'est votre serviteur. 

Le deck de 1965 est constitué de 24 cartes dans lequel il y a trois coups d'Etat, qui vont interrompre la partie, un peu à la manière des cartes scoring dans Twilight Struggle. Quand le 3e coup d'Etat apparaît, la partie est finie, le vainqueur est défini. En théorie, chacune des factions agit pour son propre compte et ne doit pas faire ami-ami avec la faction dont il a géo stratégiquement parlant le même but, dans les faits, cela sera grandement infirmé.



A l'ouverture, les Rouges qui sont prêts à tout pour semer la terreur dans le pays, y compris à violer la neutralité des territoires souverains voisins, utilisent la piste Ho Chi Minh pour venir provoquer les armées de la Liberté dans le Delta du Mekong. 


Mon aide de jeu me permet de bien avoir en tête toutes les actions que je peux mener quand je ne choisi pas l'événement. J'ai sans doute pas assez placé de troupes spéciales pour ensuite pacifier et gagner des VP. Ce que j'ai fait, mais c'était nécessaire, à moins de perdre les villes peuplées du Sud, celles qui rapportent le plus de VP, c'est des Air Strike.


 Pour une province où il y a une pièce COIN ( US ou Sud Vietnam), on peut faire un petit largage de défoliant pour enlever jusqu'à 6 cubes ennemis. Le côté pénible, c'est que je n'ai fait que ça la première heure de jeu.  Ouais, le ricain, c'est le véritable pompier du Sud Vietnam, mais le problème c'est que quand on fait cela, on ne fait pas autre chose, comme dans n'importe quel card-driven et surtout, que l'on ne joue pas longtemps. Je mets ici un premier bémol, toute la soirée, j'ai joué, genre 2 mn  chrono puis j'ai attendu 15 mn mon prochain tour. 


 Du coup, les Rouges ont changé de stratégie, et se sont lancés dans un conquête par le Nord, à un moment où une carte, m'interdisait de faire des Air Strike jusqu'au prochain coup d’État.  Là il s'en donne à cœur joie et sort plein de pions avec ses actions d'infiltrations. Le jeu commence à prendre une tournure que moi et le cubeenboisiste n'aimons pas. Nous ne sommes que les alliés objectifs et mineurs des 2 véritables factions que sont les 2 Vietnam. Le jeu à 4 joueurs se pose mal, et un effect Kingmaker s'installe très vite, car si je n'ai pas  de chance de gagner, je préfère voir gagner les jaunes que les rouges, et le bleu, les rouges que les jaunes.


Les bleus testent aussi le sabotages des lignes de com, ce qui nuit à notre aide économique, et à nos ressources, surtout les miennes, à un point où je ne pourrais même plus convaincre la pop local des bienfaits du matérialisme démocratique. Or si je ne peux payer ses ressources pour changer le support, je ne peux gagner de points. Cette fois-ci, c'est sûr, je vais agir pour le compte du Jaune, surtout que la situation s'aggrave. 


 Ces enfoirés de Viêt Công ont lancé leurs troupes d'élite sur Saïgon, on ne peut reste dans rien faire, je rapatrie donc les troupes des provinces environnantes pour nettoyer la ville, non sans donner des points aux jaunes.Qui c'est qui fait moins le malin ?


Le ricain est effectivement fort en assaut, il ne perd pas trop de type et fait bien le ménage, mais bon but et de ne pas déployer trop de troupes, car ca fait perdre des points de victoire, les kids sont mieux au pays qu'ils disent. C'est la fin de la partie et si j'ai fleurté avec la barre de point de victoire nécessaire sans rien avoir fait de la partie, j'ai tout de même vu mes points redescendre sur la fin au profit d'un jaune qui a gagné grâce à une augmentation lamentable de la corruption ( quel exemple pour la Liberté); et d'un rouge qui n'a rien lâché, très bien joué. Égalité entre ces 2 joueurs au 3e coups d’État, mais selon la règle, il y a dans ce cas une priorité à appliquer, et c'est donc le Sud Vietnam qui a gagné en 3H. ( il est à peu près 1H du mat).


Le système est assez simple à comprendre pour un amateur de wargame, que les joueurs à la table n'étaient pas tous. En revanche, le jeu a 4 joueurs me laisse vraiment sceptique. Je crois que le jouer à 2 , avec chaque joueur pilotant 2 factions générera beaucoup moins d'ennui. Sur cette partie, je n'ai de plus pas trouvé le jeu très fluide, reconnaissons cependant que c'était la première partie et qu'il fallait prendre en main les différentes opérations...Le qualifier de meilleur wargame 2014??? ça demande à être confirmé par une seconde partie, mais à 4 je ne suis guère motivé, car encore une fois cela manque d'action ou d'interaction.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire