vendredi 14 février 2014

Gravel, la contrefaçon grossière de W.Ellis



Panini a sorti depuis l'année dernière 5 tomes d'une série du bien connu Warren Ellis. Le genre de type qui peut se permettre de faire n'importe quoi en creator owned car son nom suffit à vendre. Il faut se rendre à l'évidence ça ne marche pas à tous les coups. 

Le pitch? Un magicien anglais en imper, qui fume des clopes comme un pompier et habite un HLM. Ça rassemble à du Hellblazer, ça trahit comme dans Hellblazer, Ça invoque comme dans Hellblazer mais ça n'a pas le goût savoureux de la série originale.  Pour faire de la surenchère et se démarquer de la série originale ce Constantine d'opérette va faire dans l'ultraviolence. En fait le même processus que Crossed par rapport à Walking Dead. Ellis ferait mieux de bosser ses scénar pour se faire embaucher sur la vraie série. Ça risque d'être dur, au vu de l'impression qu'on ressent à la lecture de ces 2 opuscules, qui, en plus, ne vaudront rien du tout dans le futur, foi de collectionneur. Aucune teneur.





Après la lecture des 2 premiers tomes, une conclusion s'impose: laissez tomber ce truc. Récupérez les album Hellblazer Toth, Panini ou Urban,  voire mettez-vous à la VO, mais tout sauf ce vulgaire plagiat!.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire