samedi 21 décembre 2019

Que se cache-il derrière les jeux Legacy?




C'est visiblement la mode des jeux legacy, composés d’éléments à débloquer et qui altèrent le jeu définitivement. En dehors de l'intérêt ludique, je vous renvoie vers cet article de Tric-trac, n'y a -t-il pas une volonté, que l'on a vu à l’œuvre ces dernière années dans le jeu vidéo avec l'enregistrement obligatoire; la volonté de tuer le marche de l'occaz, florissant dans le marché du jeu de plateau, où presque tout le monde achète plus qu'il ne joue, et revend souvent à intervalle régulier pour faire place à ses nouvelles acquisitions. Là, le jeu même non fini, ça va être plus balaise à vendre qu'un vieil Heroquest. Objectif pour les éditeurs, vendre plus de neuf, j'avoue que je comprends la logique des mecs du marketing, vu que j'ai tendance moi-même à acheter d'occaz, bien moins cher ces dernières années. J'ai évidemment craqué, comme un fanboy de base, j'ai pledgé le Vampire la Mascarade Heritage et acheté le fameux Gloomhaven. Me reste à tester les mécaniques, en espérant que l'investissement à usage unique en vaudra la chandelle.    


1 commentaire:

  1. Bonjour Bruno !
    Pour Gloomhaven je pense que tu devrais être comblé.
    Une de mes connaissances à enchainé 130 heures de jeux sans sourcillé.
    Donc au niveau rentabilité, il n'y a pas de soucis et qu'en il m'en a parlé et comment il en parle au jours, ont les étoiles dans ses yeux.
    Donc, je pense que le concepteur a réussi un bon tour de force et la traduction française de ce genre de jeux confirme son bon potentiel.
    Maintenant , le jeu a usage unique, pourquoi pas, si on l'a joué on peut le revendre , comme on parle d'économiser les ressources....
    tu nous dira pour Gloomhaven ?
    a+
    Domi

    RépondreSupprimer